Gestion situationnelle COVID-19, Nous sommes là pour vous. Tous les détails ici Gestion situationnelle COVID-19

Nouvelles

«Il faut resserrer la sécurité» à Montréal-Trudeau

 

Une enquête de sécurité sommaire devrait minimalement être conduite en cours d’emploi pour toute personne travaillant à l’aéroport Montréal-Trudeau, croit le président de la firme de sécurité SIRCO, Claude Sarrazin.

«Il faut d’abord savoir si ces gens-là étaient radicalisés avant l’embauche ou ils se sont radicalisés durant l’emploi (…) le renouvellement des cartes d’accès aux zones sécurisées se fait une fois tous les cinq ans et je ne crois pas que c’est suffisant», dit le spécialiste en sécurité.

L’émission «J.E.» a diffusé mardi un reportage montrant que des employés «radicalisés» de l’aéroport Montréal-Trudeau ont eu accès au tarmac.

«Il faut resserrer la sécurité parce qu’un aéroport c’est une zone à risques, donc automatiquement, pas seulement des terroristes, mais des organisations criminelles vont essayer d’y avoir accès», affirme M. Sarrazin.

Fouiller les employés?
Faudrait-il fouiller les employés comme tous les voyageurs qui y transitent? Une démarche souhaitable, mais pas évidente à réaliser, selon M. Sarrazin.

«Souvent on invoque un ralentissement, on parle d’optimisation des heures de travail. C’est sûr que dans un monde idéal ce qu’on veut, c’est pouvoir arrêter tout le monde et fouiller tout le monde automatiquement. Ça devrait être un standard pour empêcher toute possibilité d’avoir un acte terroriste ou criminel commis. Donc ce qu’on veut c’est minimiser le risque que des gens entrent avec des choses illégales comme des armes ou des explosifs», précise l’expert.

«Il y a aussi pour ces gens-là la possibilité de fournir de l’information ou des cartes d’accès à des tiers et ça, c’est un gros, gros problème», conclut-il.

Abonnez-vous à l'infolettre

Pour en apprendre plus sur les diverses problématiques pouvant vous affecter ou affecter votre organisation et sur les différents services que SIRCO offre pour les résoudre.